• Lettre à C.
  • La Santé Humaniste
  • Les Quatre Accords toltèques
  • Sagesse & pouvoirs du cycle féminin
  • Lettre à C.

    23 juillet 2015

    Cher C.,

    Ton corps est une merveilleuse mécanique. Tu le sais, n'est-ce pas ? Sportif comme tu es, tu l'as éprouvé sûrement plus d'une fois, tu as vu qu'il était capable de fournir avec toi des efforts parfois considérables ; tu as eu l'occasion de te dépasser, grâce à lui, et cela t'a assurément procuré plaisirs et bienfaits.
    Aujourd'hui, touché par une maladie, puis une autre qui vient s'ajouter, j'ose avancer que tu te sens diminué, impuissant, peut-être même trahi.
    J'aimerais pourtant te dire à quel point ton corps est, comme il l'a toujours été, ton allié. Pour cela, je vais partager avec toi ce que je comprends de notre corps humain et ce que je vis désormais en voyant les événements sous cet angle. J'espère que cela t'apportera quelque chose.

    Les lectures et rencontres de ces dernières années m'ont amenée à considérer mon corps comme un messager précieux et précis. Ainsi, tout ce qu'il exprime devient une indication qu'il me donne sur l'état de mon inconscient : un événement ou une blessure émotionnelle, enfoui(e) au fond de moi, oublié(e) de ma mémoire consciente, refait surface et m'invite à lâcher prise sur ce passé ; à le réparer pourquoi pas. Voilà ce à quoi je pense quand il m'arrive un "pépin" comme une blessure ou une maladie.
    Cela te paraît peut-être insensé. Je vais sans doute un peu vite en besogne, je te demande de m'en excuser, mais j'ai l'impression que le temps presse : si tu comprends qu'il y a une vraie chance d'inverser le processus, avant même que tu subisses tous les affres de la maladie, alors tu t'offrirais un tel cadeau que je ne peux attendre davantage !

    Je vais essayer de te laisser le temps d'intégrer cette nouvelle façon de voir, si le cœur t'en dit, si au fond de toi tu sens une petite vibration, comme si finalement tu la connaissais déjà depuis longtemps mais que tu l'avais oubliée.
    Que dirais-tu de voir, pendant quelque temps, les événements sous cet angle ? Expérimenter est à mon sens le meilleur moyen de comprendre et de confirmer... ou de réfuter, bien sûr.

    Pour moi, les événements que nous vivons laissent une trace en nous : à l'intérieur, nos cellules enregistrent d'innombrables informations, dont nos émotions. Les émotions positives renforcent des sentiments comme l'estime de soi, la confiance en soi... Les émotions "négatives", quant à elle, enregistrent des données qui restent et réapparaissent sous forme de comportements qui ne nous correspondent pas tout à fait : nous les avons fabriqués à partir des informations enfouies depuis telle ou telle blessure émotionnelle et nous ne nous rendons même plus compte que ce n'est pas notre vraie nature. Pourtant, ne t'est-il jamais arrivé de réagir à une parole en te disant, a posteriori, que tu aurais aimé réagir autrement ? Plus sereinement peut-être, ou plus fermement.
    Ton corps, en faisant à nouveau surgir la mémoire d'un événement en toi, t'invite à la réparer. S'il a choisi cette ou ces maladies, c'est qu'il a jugé que c'était le meilleur symbole pour te mettre sur la piste de ce que tu peux aujourd'hui transformer dans ta vie.

    Reste à savoir... si tu t'y sens prêt !?

    Bien à toi.